Histoire

Un peu d’histoire…

DRACY-LE-FORT

Située sur le Substratum jurassique de la Côte Chalonnaise, ancienne station paléolithique (sites moustériens et aurignaciens).

Bordée par les voies romaines de Chalon à Autun et de Chagny à Cluny.

Origines du nom :borne-a-localis-vue

Draccium – Draciacum
Draccius – Draciacus

Ecclesia de Draceyo en 1244 dans la cartulaire de l’Évêché de Chalon.
Seigneurie élevée en Comté en 1754.
Vocable Saint-Bénigne.

Une borne armoriée est recensée en lisière du bois de la Garenne, près du sentier qui relie Dracy au chemin de grande communication n°69.
Cette borne n’étant pas située exactement sur les confins de la commune, une Photo de la borne armoriée serait tenté de la regarder comme délimitant une propriété privée plutôt que la seigneurie elle-même. Mais les dimensions du petit monument font écarter cette hypothèse et chercher parmi les seigneurs de Dracy-le-Fort, le titulaire des armoiries.

D’autre part, la forme de l’écu, tout à fait différent de l’accolade moderne et assez éloigné de l’arc brisé très aigu du XIII ème siècle.

Comme seigneurs de Dracy, à cette époque, on peut citer :
  • Jeanne de Vichy, qui épousera en 1440 Claude de Tenarre,
  • Liébaut de Traves, seigneur vers 1460 et 1473, époux d’Isabelle de Chalon,
  • M. de Valengin, coseigneur avec le précédent,
  • Claude de Tenarre, seigneur en 1503,
  • Jean de Traves, en 1520,
  • Antoine de Traves, vers 1525 – 1545, il avait épousé Renée Girard,
  • Antoinette de Gorrevod, en 1546,
  • Jacques de Beugre, capitaine de cinquante lances, seigneur vers 1565 – 1570, il s’unot à Catherine de Montservier,
  • Claude Bourgeois, en 1580.

Accès direct

Numéros utiles
Plan de la ville
Zone artisanale
Transports
Salle polyvalente
Ecoles
Santé
Commerces
Déchetterie